La clientèle adulte

La clientèle adulte

Les services sont offerts en français et en anglais.

Première étape : la collecte des données
(trois heures en une ou deux rencontres)

  • Les personnes sont rencontrées individuellement afin d’obtenir de l’information concernant les différentes sphères de leur vie : traumatisme(s) sexuel(s), antécédents médicaux, utilisation de l’internet, consommation de substances, antécédents criminels, antécédents de délinquance sexuelle, délit(s) sexuel(s) actuel(s) et attitude de la personne. Les client(e)s doivent aussi remplir certains questionnaires.

Deuxième étape : le programme de sensibilisation à la délinquance sexuelle (SDS)
(13 semaines : 13 rencontres en groupe fermé, deux heures par rencontre)

  • Ce programme vise essentiellement à faire progresser la clientèle quant à son niveau de reconnaissance, de responsabilité et de motivation par rapport à la problématique sexuelle délictueuse.
  • Un rapport est produit à la fin du programme afin de mettre en lumière l’évolution de la personne.
  • De plus, le programme SDS est offert dans des milieux carcéraux situés à Saint-Jérôme et à Montréal. De même, il est offert dans la collectivité sur le territoire de Montréal, et ce, en partenariat avec la maison de transition Charlemagne.

Troisième étape : le traitement de groupe standard
(un mimimum de 50 rencontres en thérapie de groupe ouvert, trois heures par rencontre, dont deux rencontres post-traitement)

  • Le principal objectif de cette démarche de groupe est une prise de conscience de la part de la clientèle. Les participant(e)s sont amenés à identifier et à modifier diverses composantes en lien avec leurs cognitions, leurs émotions et leurs comportements rattachés à la problématique sexuelle délictueuse et à leur style de vie en général, et cela, dans le but d’éviter une récidive.
  • Le nombre de participant(e)s est d’environ six par groupe. Les personnes qui obtiennent de passer du programme SDS au traitement de groupe standard sont celles qui adoptent une bonne attitude d’ouverture et de reconnaissance quant à leur(s) délit(s) sexuel(s). Plusieurs thèmes thérapeutiques sont abordés pendant cette démarche de groupe et se rapportent aux facteurs dynamiques liés au risque de récidive. Il est aussi important de noter que deux rencontres post-traitement s’ajoutent durant l’année qui suit la dernière rencontre de traitement de groupe standard. À la fin, un rapport post-traitement est rédigé pour chacun des participant(e)s.

Le traitement en thérapie individuelle (au besoin)
(le nombre de rencontres et les besoins du suivi sont déterminés par les thérapeutes, une heure par rencontre, dont deux rencontres post-traitement)

  • Le traitement est donné en rencontres individuelles pour des raisons particulières et, surtout, parce que la personne présente trop de résistances au changement ou une attitude de négation trop importante pour suivre une démarche de traitement de groupe standard. Les objectifs de traitement sont personnalisés et portent d’abord sur la motivation au changement.